Aller plus loin dans Star Citizen
en achetant d'autres vaisseaux

Vaisseaux Star Citizen

Profiter de tout ce que le jeu peut offrir

Le Mustang et l'Aurora c'est bien, mais les possibilités offertes par ces deux vaisseaux sont quand même limitées. Rapidement, vous serez tenté d'acheter le vaisseau de la gamme au-dessus, l'Avenger Titan de chez Aegis, et de débourser pour ce faire 20€. Pourvu d'une soute permettant de transporter ce qu'il faut en caisses et autres éléments de cargo, et d'un lit pour pouvoir sauvegarder où l'on veut, l'Avenger Titan est un vaisseau plébiscité par de nombreux joueurs parce qu'il est à la fois fonctionnel et tout à fait capable au combat : les missions d'escorte et de support seront ainsi plus facilement faisables avec ce vaisseau, là où en Aurora ou avec un Mustang, la tâche est franchement relevée. Difficile de trouver meilleur rapport qualité/prix qu'avec l'Avenger Titan.

Les courses sauvages ou scrambles races

Drake Dragonfly Yellowjacket En sus de l'Avenger Titan, et pour avoir accès aux courses sauvages, il va vous falloir disposer d'un véhicule, terrestre ou gravlev (survolant le sol). La moto gravlev Dragonfly de Drake est disponible en jeu, à Levski, contre environ 75 000 aUEC, les aUEC étant la monnaie du jeu. C'est l'affaire d'une vingtaine de missions réussies (surtout depuis la version 3.4 du jeu qui a relevé les récompenses des missions) ou d'un commerce de drogue (la Widow) risqué mais extrêmement lucratif (vous en entendrez rapidement parler à forcer de jouer)...

Tumbril Cyclone Le Cyclone de Tumbril est pour sa part proposé à 26 000 aUEC, toujours à Levski. En partant de vos 10 000 aUEC obtenus grâce au code de parrainage STAR-XSK3-WLS2 évoqué sur ce site, vous pourrez atteindre bien vite cette somme en enchaînant les missions réussies.

Que ce soit pour la Dragonfly ou le Cyclone, nous vous déconseillons vivement d'acheter ces véhicules dans le pledge store, compte tenu de la relative facilité à les acquérir directement au sein du jeu... simplement en jouant à Star Citizen !

L'exploitation minière ou minage est l'apanage du Prospector

MISC Prospector À l'heure actuellement, seul le MISC Prospector permet de miner. Le minage est une façon de jouer très particulière, avec un gameplay unique, assez lent, qui ne plaira pas à tous les joueurs. Il s'agit en effet de se rendre sur certaines lunes ou ceintures d'astéroïdes pour scanner les alentours puis, après avoir repéré une roche dont la contenance en minéraux pouvant être revendus chers est grande (cela peut prendre du temps de trouver le bon "caillou" !), de fracturer ledit morceau de roche jusqu'à en extraire les précieux matériaux. Le travail en tant que tel nécessite de garder un œil attentif sur ce que l'on fait, au risque sinon de faire exploser la roche que l'on est en train de fracturer et d'endommager son vaisseau voire de faire "boom"...

Pour réaliser une séance de minage sélective, où vous n'allez récolter que les minéraux qui valent cher, cela peut vous prendre une bonne heure. Mais la cargaison en cargo pourra se revendre plusieurs dizaines de milliers d'aUEC !

Notez que le Prospector est aussi vendu ingame (dans le jeu), à Levski et à Lorville, mais à un montant autrement plus compliqué à atteindre : 1 620 750 aUEC. Parvenir à réunir une somme pareille entre deux mises à jour de l'Alpha, sachant que la majorité des mises à jour remet votre compteur d'aUEC à son niveau initial, relève quand même de l'exploit.

Passer du Titan au Freelancer ou au Cutlass

C'est l'étape qui concerne celles et ceux qui adorent le jeu et souhaitent encore monter une marche.

Vous pouvez voir le Drake Cutlass ou le MISC Freelancer comme un Avanger Titan très grandement amélioré, avec bien plus de capacité de transport. Souvent comparés, souvent opposés, les deux vaisseaux ont leurs fans et leurs détracteurs et la question "Freelancer ou Cutlass ?"" revient peut-être aussi souvent que "Aurora ou Mustang ?"...

Cutlass Le Cutlass, proposé par Drake Interplanetary, est un vaisseau qui mise sur l'efficacité. Ainsi, pas d'enrobage à l'intérieur mais des matières brutes : on voit les câblages, les boulons, l'isolation, etc. L'intérieur du vaisseau peut donc paraître assez austère à certains, mais le Cutlass est un vaisseau à tout faire, avec 46 unités de stockage (la soute est grande et permet ainsi d'accueillir un Cyclone), 2 couchettes, 2 postes de pilotage et une tourelle, 6 sièges amovibles près de la trappe arrière et 2 portes latérales. Très maniable en vol, le Cutlass est bien armé et plutôt rapide, ce qui en fait un vaisseau efficace au combat. Le Cutlass est proposé en trois versions : Black, Red et Blue. Seul le Cutlass Black est dans l'immédiat jouable.

Freelancer Le Freelancer, proposé par Musashi Industrial & Starflight Concern (MISC) est un vaisseau offrant d'emblée un meilleur confort que le Cutlass : 4 lits, 4 sièges dans le poste de pilotage, une douche avec commodités. Il dispose d'un look assez singulier qui peut en rebuter certains. Son intérieur est organisé en couloir et la soute peut elle aussi accueillir un Cyclone sans souci, avec ses 66 unités de stockage. Il est par contre plus lent et moins approprié au combat que le Cutlass, d'autant que sa tourelle située à l'arrière n'est pas d'une grande efficacité. Mais si vous privilégiez l'exploration et/ou le transport de marchandises ou de personnes, c'est un vaisseau parfait. Le Freelancer est proposé en quatre versions, celle de base et ses trois variantes avec chacune ses spécificités : DUR (exploration), MAX (transport de marchandises) et MIS (militaire/combat).

Le Freelancer et le Cutlass sont des vaisseaux onéreux (100 à 110€ pour les versions de base) mais constituent la quintessence de ce que Star Citizen peut vous offrir en matière de gameplay. Si vous jouez beaucoup au jeu, vous y viendrez tôt ou tard...

Et pour ne pas réaliser vos achats n'importe comment dans le jeu, vous pouvez consulter notre page consacrée au sujet, sur la gestion de son hangar dans Star Citizen